Les allemands, toujours plus fort

nouvelle-voiture

L’automobile est un secteur très fluctuant, avec des pics de croissance sur certaines zones géographiques et du recul sur d’autres zones. Mais la force des constructeurs reste de pouvoir surfer sur cette vague et d’atteindre leurs objectifs. Et dans ce domaine, les allemands sont les meilleurs sur le marché. C’est ce qui ressort d’un séminaire qui se tient actuellement sur ce sujet. En effet, BMW, Daimler et Volkswagen ont dégagé en 2013 un chiffre d’affaires total de 391 milliards d’euros, en hausse de 2% sur un an, d’après les calculs du cabinet E&Y. Ils se placent ainsi devant leurs concurrents japonais (Honda, Mazda, Mitsubishi, Nissan, Suzuki, Toyota), dont les recettes ont atteint 374 milliards d’euros. Ces derniers se sont nettement rapproché des allemands grâce à une progression de 14% sur un an. Les constructeurs « sud-européens », à savoir l’italien Fiat et les français PSA et Renault, totalisent 131 milliards d’euros, et les américains (Chrysler, Ford, General Motors) 272 milliards d’euros. En terme de bénéfice opérationnel Ebit en revanche, l’avantage est aux constructeurs japonais avec 28,3 milliards d’euros (+80%) contre 27,3 milliards d’euros pour les groupes allemands (-5%), qui se voient ainsi dépassés alors qu’ils étaient encore largement en tête en 2012. Même chose en ce qui concerne la rentabilité, mesurée par la marge opérationnelle, de 7,6% pour les japonais, 7% pour les allemands, 4,1% pour les américains et … 0% pour les constructeurs du « sud de l’Europe », qui ont globalement fini l’année sur une perte. Les constructeurs japonais, portés par le yen faible, « sont sur la voie de dépassement », conclut l’étude de EY. Par constructeur, le numéro un en terme de chiffre d’affaires reste allemand: Volkswagen devance Toyota avec 197 milliards d’euros contre 172 milliards d’euros. Suivent Daimler (118 milliards d’euros) et GM (113 milliards d’euros). Le futur de l’automobile et notamment « la voiture connectée » est un des facteurs qui permettra également de booster le marché, et notamment par son renouvellement. Comme en témoigne les partenariats qui se développe entre constructeurs et grande société informatique, telle que Google ou Microsoft. Ainsi, Microsoft annonce aujourd’hui qu’il va proposer un système permettant de profiter de Windows sur l’infotainment d’une automobile. Le projet, qui prend le nom de « Windows in the car », permet de lier un appareil fonctionnant sous Windows 8 à une auto via le MirrorLink, une connectivité assez répandue dans l’automobile. Il sera ainsi possible d’avoir les fameuses « tuiles » sur son écran multimédia. Si vous souhaitez connaitre les conclusions de ce séminaire allez sur Agence Séminaire, le site organisateur.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.