Renault Alpine A110 – la légende

alpine-1

Peu de voitures françaises n’ont autant excités les foules que la Renault Alpine A110 de 1970. Cette petite voiture est une merveille de design, mais aussi de performance qui lui a valu une participation réussie à de très nombreux rallyes. Cette voiture est également l’un des rares modèles de « supercar » à la française qui est réussi au niveau esthétique. Une performance à souligner. L’Alpine A110 construite à Dieppe qui succéda aux intéressantes A106 et A108 fut dévoilée par Jean Rédélé au Salon de Paris 1963. Le dessin de la carrosserie en fibre de verre était extrêmement moderne et efficace et la voiture rencontra beaucoup de succès.

En quinze ans, moins de 8 000 exemplaires furent produits, faisant de l’Alpine une machine rare et les exemplaires survivants sont aussi recherchés par les collectionneurs que lorsqu’ils étaient neufs. L’A110 fut constamment améliorée durant toute sa période de production et les voitures d’usine signèrent des victoires en rallye en Groupe 4, remportant trois Championnats du Monde à la fin des années 1960 et au début des années 1970. Son règne cessa quand apparut la terrible Lancia Stratos. Les moteurs Renault de base étaient préparés avec de nouvelles culasses à grandes soupapes et un arbre à cames spécial et alimentés par deux carburateurs Weber doubles-corps. Des freins spéciaux étaient adoptés. Malgré un moteur en porte à faux, le comportement dynamique de l’Alpine était sain et elle pouvait être contrôlée en glissade comme une traction avant tandis que son moteur arrière lui conférait une excellente motricité. Sachez que les modèles d’occasion sont rares, mais si vous avez de la chance vous pourrez en trouver autour de 30,000 euros pour une voiture en bon état. Fort est à parier que la côte ne cessera d’augmenter dans les années à venir.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.